un jour vert

Nouveau Zoom aujourd’hui, et pas des moindres ! Quel bonheur de pouvoir vous présenter « Un Jour Vert », l’épicerie 100% végétalienne de Bordeaux !

Je vous en ai déjà un peu parlé dans cet article, mais on va creuser ce beau projet, qui a vu le jour il y a peu, au 19 rue des Cheverus.


 L’aspiration végétale bienveillante

Avant de commencer cet article, je tiens juste à ma rappeler à moi-même la chance que j’ai de pouvoir faire toutes ses rencontres, d’être là depuis le tout début et de pouvoir au final fêter l’aboutissement de tous ses beaux projets.

On dit souvent que le vegan ferait mieux de s’occuper des Hommes avant de s’attarder sur le sort des animaux, et que veganisme rime avec déshumanisation (une belle aberration que je traite, gentiment vous vous en doutez, dans un prochain article). 

Aujourd’hui je vous prouve encore une fois TOUT le contraire. Je suis admirative de toutes ces personnes que j’ai pu suivre de près ou de loin, qui font en sorte d’apporter du positif sur cette Terre. Ils sont tous devenus des ami(e)s, et on travaille ensemble, pour la même cause (à l’inverse de toi, qui nous critique depuis ton canapé … mais on t’embrasse quand même!)

Le concept

Clairement, Un Jour Vert donne une image plus que positive à notre mode de vie.

Si tu rentres dans notre vie de tous les jours, notre quotidien (de personne normale qui se nourrit, s’habille, sort, se lave …), tu te rends compte qu’on n’est absolument pas considéré dans cette société (oui bureau des pleurs, peut-être, mais bureau des pleurs réaliste) ! Que ce soit au cinéma, au resto, dans une boulangerie ou une pâtisserie, dans les commerces en tout genre … on a combien d’options, nous vegans ???

Même s’il est de plus en plus facile de s’équiper en matière première, les concepts store 100% végétal se comptent sur les doigts de la main dans les grandes villes.

Un Jour Vert vient à notre secours et nous permet donc à nous vegan, de nous nourrir, d’avoir le luxe de choisir entre plusieurs produits, plusieurs marques, plusieurs parfums, plusieurs textures.

La boutique propose également des ateliers « pratiques et découvertes » avec différents intervenants afin de partager et de faire découvrir au maximum les multiples facettes de ce mode de vie. Je trouve ça absolument génial, car cela permet non seulement de prouver aux gens que la cuisine végétale est une des plus simples et basiques au monde, et qu’il suffit d’essayer juste une fois, de pratiquer, de goûter pour se rendre compte que c’est possible.

un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert

Les produits

Ils sont, vous l’aurez compris, dédiés à l’alimentation végétale. Aucun produit issu des animaux ne vous sera proposé. Moi tout ce que j’en dis, c’est que ça en fait quand même des choses à manger pour des gens habitués aux graines et au suçage de glaçons ?

Vous trouverez également des produits en vrac et des fruits et légumes bio + locaux.

Surtout n’hésitez pas à pousser les portes de ce concept store, vegan ou non, et à poser toutes vos questions à Wilhelm qui saura vous renseigner au mieux.

un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert

En quelques mots

J’ai suivi ce projet depuis le commencement, je n’ai donc pas pu résister à poser 2, 3 questions à son gérant, que j’ai la chance de bien connaitre maintenant, et qui est vraiment très inspirant.

Qui es-tu ? Qui se cache derrière Un Jour Vert …
Je suis Wilhelm, j’ai 26 ans. Je suis quelqu’un d’ambitieux, à la limite d’un conquérant. Je défends peut être un peu trop mes valeurs et mes idées, mais j’aime partager. Si vous me lancez dans de grandes discussions, il va falloir me dire stop. Je réagis au quart de tour, mais je sais prendre du recul et admettre mes erreurs. C’est, je pense, ce qui nous permet de grandir et d’évoluer de la meilleure façon.
J’ai un penchant utopiste, de nombreuses lectures m’ont permis de voir la vie comme je la vois. Pour moi rien n’est dû au hasard :  on a ce que l’on attire. Je considère que le monde est une énergie. J’adore apprendre, sur la vie, sur les autres.
Comment avoir eu l’idée d’un concept store dédié à l’alimentation végétale ?
J’ai eu l’idée de créer cette épicerie végane lorsque je suis devenu vegan, il y a environ deux ans et demi. Lors de mon changement de mode de vie, je me suis aperçu qu’il était contraignant de faire ses achats ; que l’on devait constamment allez ici où là, ou encore commander sur Internet. Rien qui ne faciliite la vie… je dirais même que cela peut être un frein pour certaines personnes. Alors avec mon envie d’entreprendre, qui me suit déjà depuis quelques années, ce fut un déclic ! Entreprendre et défendre mes valeurs , c’est magique !
Pourquoi es-tu vegan ? Quel a été ton déclic ?
Par amour du Quinoa ! Je rigole. Mon amie n’aimait pas la viande, c’était déjà « ancré » en elle. Mais un jour, après le visionnage d’une vidéo de Georgia Horackova, nos yeux ce sont ouverts. Cela nous parraisait tellement évident et en accord avec nous-mêmes… Nous avons fait nos recherches et découvert un monde magique et rempli de nouveautés. La transition s’est faite en un mois. Aujourd’hui, je dirais que le véganisme vibre en nous.
Quelles sont tes plus grandes difficultés en temps que vegan à l’heure actuelle et dans le monde d’aujourd’hui?
En toute sincérité, je n’éprouve que très peu de difficultés à être vegan aujourd’hui, parce qu’avec le temps, s’alimenter devient de plus en plus facile. Cependant, il y a deux choses qui sont difficiles. Une fois que l’on a ouvert nos yeux, notre conscience et notre coeur, n’on qu’une envie c’est de le crier sur tout les toits, de secouer le monde afin qu’il en fasse de même. La deuxième, c’est le fait de devoir constamment se justifier, lors de repas, de soirées, ou autres. Toutes les discussions finissent par aboutir à ce sujet.
Ton plat vegan favoris ?
C’est compliqué de choisir ! J’aime trop manger ! Mais je dirais le burger.
Tes conseils pour les personnes qui souhaitent sauter le pas ?
Venez nous voir en boutique 🙂 Honnêtement, il faut déjà le faire avec l’envie et surtout, ne pas se forcer. L’important c’est de le faire en s’écoutant, sinon vous allez vous frustrer. Parlez-en avec des personnes qui sont dans le mêmes cas que vous, regardez des recettes, les groupes sur les réseaux sociaux… Vous ne serez pas seul dans cette démarche, soyez juste en accord avec vous-même.
Tes projets ? Tes attentes (moyen et long terme) ?
Mes projets, je n’aurais pas assez de place pour en parler ici, mais globalement, il s’agirait de continuer dans cette démarche entrepreuneuriale, tout en défendant ces valeurs. Si, en plus, je peux aider les autres, le monde, les animaux. C’est magique de donner, mais attention à ne pas être dans l’attente. Sur du plus long terme, pourquoi pas animer des conférences ?
Que peut-on te souhaiter ?
Tout le bonheur du monde, comme le dit la chanson. Vraiment, ce que vous pouvez me souhaiter, c’est que cette utopie deviennent une réalité.
Je vous avais dis que cette interview était très inspirante ?? 
un jour vert

Fayko est bien entendu la mascotte officielle !


Le blog, ces articles, ce combat représentent beaucoup de travail tous les jours, et je ne m’en plains absolument pas, mais les gens ne s’en rendent pas forcément toujours compte. Ce genre de belles rencontres me rebooste à 200% … le monde change, les gens sont de plus en plus optimistes, et on est ensemble !
Merci encore à Wilhelm d’avoir pris le temps pour cet article, et personnellement je lui souhaite (vraiment et sincèrement) tout le meilleur du monde !
(mets moi un Nocciolata et un Yogi tea de côté 😉 !)
un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert un jour vert
Photos – Marie Cay
un jour vert

Un Jour Vert est ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h. Vous pouvez les retrouver sur Facebook, sur Instagram ou ici.

#LOVE

malohan

Written by malohan

    2 commentaires

  1. Marie BUSSOTTO 17/02/2018 at 21 h 05 min Répondre

    Coucou Amanda!
    ton article donne très envie de pousser la porte d’Un Jour Vert,
    d’ailleurs c’est ce que je ferais lorsque je serais sur Bordeaux!
    Les photos donnent le ton de l’endroit, spacieux, clair et bien achalandé!
    Bisous

    • malohan 19/02/2018 at 20 h 34 min Répondre

      ouiiiiii on ira quand tu viens c’est sur 🙂 gros bisous

Leave a Comment