rupture

Après ces quelques semaines, j’ai enfin le courage, et surtout le besoin, de vous écrire cet article.

Beaucoup d’entre vous l’avez deviné, d’autres l’ont compris il y a peu, et très probablement certaines vont l’apprendre en lisant ces lignes.

Romain et moi nous sommes séparés début août. Oui … à un mois de notre mariage … et au bout de dix années de vie commune !

Cet article n’a pas pour but de vous raconter l’histoire en détails, il s’agit en effet de raisons qui nous sont propre, et cela n’apporterait absolument rien de concret.

Je n’ai jamais exposé Romain sur mes réseaux, j’ai toujours préservé du mieux possible ma vie privée, et vous comprendrez que je ne vais pas commencer à le faire aujourd’hui.

Et là vous vous dites : genre, elle va vraiment réussir à faire un #mondaymantra sur sa rupture ?!?!

rupture


Il est temps de vivre la vie que tu t’es imaginée

 

1- C’est comme ça qu’on s’aime

J’ai voulu faire cet article pour répondre dans un premier temps à toutes vos interrogations (plus que légitimes). Depuis ces dernières semaines, j’ai reçu énormément de messages de votre part. Je tenais à m’excuser de mon silence, mais dans ces moments là, t’as juste envie de prendre ton temps, et de vivre dans la « vraie » vie, avec de « vrais » gens.

Aujourd’hui je tenais à vous rassurer aussi. Je ne sais pas si on peut dire que je vais bien, mais j’essaye de trouver le positif dans chaque journée qui passe, et ça c’est déjà un gros pas en avant. 

Enfin je voulais vous remercier pour les sourires, les messages, le soutien que vous avez pu me donner durant cette période. Certaines l’ont deviné très vite, et m’ont apporté beaucoup d’amour, à travers Instagram notamment. Une fois de plus, je me dis que ma communauté est la plus bienveillante qui puisse exister.

Certaines m’ont ressorti tous mes #mondaymantra en me disant de m’y re plonger car ils les avaient beaucoup aidé à un moment ou un autre de leur vie.

Je dois vous avouer que j’ai beau être passionnée de développement personnel quand ça t’arrive c’est toujours un peu plus dur ! ^^

rupture

2 – Le choc

Après dix ans de couple et à quelques jours à peine de ton mariage, vous vous doutez que les tous premiers temps j’étais juste sonnée. C’est indescriptible, j’avais l’impression de ne plus rien contrôler. J’ai lâcher prise complètement … Je ne dormais plus, je ne mangeais plus, je ne parlais plus … 

Ma chance a été mes ami.e.s sur place. En tout premier lieu, Marie, qui ne m’a pas lâché une seule seconde, qui m’a écouté pleurer, qui m’a fait à manger, qui m’a rassuré, qui m’a hébergé, qui m’a mis des merdes à la télé pour tout oublier le temps d’un instant. J’ai la chance aussi d’avoir ma meilleure amie, ma mère et ma soeur qui m’ont écris et appelé touuuuus les jours et encore aujourd’hui !

Et puis mes collègues qui ont été d’une patience folle durant des heures entières. Enfin mes potes de près comme de loin. Ce qui m’a permis de tenir c’est eux, ils m’ont sorti tous les soirs, tous les week-end, ils ont pris soin de moi avec beaucoup d’attention. Ils m’ont ouvert leurs portes de jour comme de nuit, peut importe l’heure. Ils m’ont rappelé que je n’étais pas seule … même après dix ans.

Je pense que si ce qui a fait que mon sourire a pu s’accrocher ainsi … 

Je ne le dirai jamais assez, mais votre cercle familial et amical est le plus important. Ceux qui vous connaissent le mieux sur cette terre et qui seront toujours la dans le pire mais aussi dans le meilleur de votre vie.

Les deux semaines avant et après mon mariage j’ai eu la chance d’avoir toute ma famille, mes parents, ma soeur, ainsi que tous mes ami.e.s les plus chers. Du Luxembourg, de Paris, du Québec …  La soirée du 15 septembre a forcément été très compliquée, mais j’étais plus qu’entourée. Ils ont pu me redonner toute l’énergie que j’avais perdu les derniers jours.

J’espère pourvoir le rendre la pareille un jour ou l’autre …

Les articles de Marie et Camille m’ont également beaucoup aidé et surtout m’ont permis de garder un tout petit peu de confiance en moi.

rupture

3 – L’acceptation

Aujourd’hui je sors enfin la tête de l’eau. J’essaye de régler les problèmes les uns après les autres, du mieux que je peux. Ouais … parce qu’un divorce c’est pas ce qu’il y a de plus simple quand même ! J’essaye aussi de ne pas trop me juger sévèrement et d’accepter qu’en ce moment je ne suis plus vraiment moi-même. Je mets dix plombes à faire un truc qui me prenait 5 minutes, j’ai du mal à faire des choix, je panique pour un rien … mais j’accepte !

Je prend aussi cette épreuve comme une opportunité. J’entame la trentaine, j’ai beaucoup changé en 10 ans, et je prend le temps de me redécouvrir. Je vis un peu plus pour moi, je fais des choses que j’aime, j’essaye de développer la patience qui me manque tant, et surtout je tente de retrouver la confiance en moi que j’ai totalement perdu en une demie seconde !

Parfois c’est dur, et je blinde mes journées de rendez-vous pour ne pas trop penser.

Et il y a des jours où j’arrive à relâcher la pression. 

Tous mes projets se sont brisés d’un coup d’un seul, et j’ai réussi à accepter tout ce qu’il se passait dans ma tête. Je me suis écoutée sans jugement : je suis beaucoup sorti, j’ai parfois un peu trop bu, je n’ai pas beaucoup dormis ni mangé, j’ai arrêté le sport, le Yoga et la méditation … mais j’ai accepté tout cela en me disant que c’était un passage un peu obligatoire.

rupture rupture

4 – Avoir le recul

Après deux mois, j’ai à peine le recul sur mes émotions. Vous me connaissez, je me refuse de vivre dans la peur. Et pourtant aujourd’hui, et ce depuis bien longtemps, j’ai des peurs et des doutes : peur de ne pas fonder de famille, de me retrouver seule après dix ans à deux, de ne pouvoir compter que sur moi pour affronter les épreuves de la vie, de ne plus avoir envie de voyager, de tomber sur les mauvaises personnes …

Et pourtant, j’arrive à me dire que nous sommes notre meilleur.e ami.e, et que je suis la seule à savoir ce qu’il y a de bon pour moi.

Il n’y a rien dans ce monde que je ne puisse réaliser seule. Et quoiqu’il arrive, je suis entourée des meilleures personnes possible. J’arrive à demander de l’aide quand je sens que je n’ai plus la force ou tout simplement pas les compétences. 

Aujourd’hui je reprend mes projets un à un. Que ce soit le blog et mon combat pour le véganisme, ainsi que mes actions en tant que militante. Je me mets à fond dans mon travail en me fixant de nouveaux objectifs. Et comme certaines l’ont compris je garde aussi Montréal dans un petit coin de ma tête…

J’ai envie, et surtout besoin de prendre l’air, de me retrouver avec moi, loin de Bordeaux. Pour autant, j’ai toujours l’envie de partager ma vie et mes projets avec quelqu’un.

Et surtout de fonder ma famille dans cette ville. Après 12 déménagements en 8 ans, j’ai enfin trouvé mon pied à terre et ça reste l’une de mes plus belles réussites. Même si aujourd’hui Bordeaux me laisse un goût d’inachevé, je sais que c’est ici mon pied à terre.

Enfin, je ne suis pas dans le mood : je ne ferais plus jamais confiance à un mec, plus jamais je me re mari, c’est tous les mêmes etc … Bien au contraire, je ne ferme aucune porte, et j’ai même hâte de pouvoir repartager des voyages, des découvertes, des coups de gueule, des fou rire avec quelqu’un. 

Souvent on me dit que je fais trop confiance aux gens, que je ne me protège pas assez … mais en fait je n’écoute que mon intuition. C’est elle qui me guide. 

Je sais ce que je vaux, je sais que tout ce qui j’ai construit est le fruit de mon travail et de mes efforts. Je n’attends généralement pas grand chose des autres, juste de la sincérité et du respect. A partir de là, je suis rarement déçue.

Et puis SURTOUT j’ai Fayko ….. mon réconfort dans tous mes moments de pleurs, devant les Anges de la télé réalité avec ma tablette de chocolat (vous voyez le tableau là?!)

C’est l’épreuve la plus difficile que j’ai à vivre avec le cancer de mon père et la mort de mon grand-père. Mais je n’ai pas le choix que de passer au dessus. Je veux garder confiance, je veux rester souriante, je veux croire encore à l’amour … et je sais que le meilleure m’attend.

Voilà mon #mondaymantra pour le mois d’octobre : il est temps de vivre la vie que tu t’es imaginée ! Oui à 30 ans, il est temps de vivre pour moi, avec les personnes que j’aime, pour les personnes que j’aime. Même si j’ai peur et même si c’est dur, je suis excitée de pouvoir entreprendre des choses seule, par moi-même. Je vais faire beaucoup de tris, je vais repartir de zéro, je vais créer de nouveaux projets, je vais prendre soin de moi et faire des choses que j’aime, je vais tenter de nouvelles expériences, avec de nouvelles personnes … Un jour à la fois, 5 minutes par 5 minutes.

Mon objectif est surtout de m’écarter des gens nocifs, beaucoup trop curieux, qui donnent leurs avis sur tout est n’importe quoi. Certains me collent des étiquettes à longueur de journée, telle que la société aime le faire : se retrouver seule à 30 ans, mais t’auras jamais d’enfant … divorcer si jeune, tu referas plus jamais confiance en quelqu’un … tu sors beaucoup trop, tu manges pas assez, tu dois couver une dépression … tu dois avoir un mec pansement, c’est obligé pour passer au dessus de ça … inscris toi sur Tinder, ça te redonnera confiance !!! Je vous jure que ces phrases m’ont réellement été dites !!!!!!!


J’espère avoir répondu à vos questionnements. Ecrire cet article m’a fait beaucoup de bien, bizarrement … je pense qu’il m’aide aussi à tourner définitivement la page d’une très longue et très belle histoire malgré tout.

Mon passé a fait ce que je suis aujourd’hui, et je ne regrette absolument rien de celui-ci. Je pense qu’au final c’est le plus important …

rupture

#LOVE

 

Written by malohan

    11 commentaires

  1. Lucie 01/10/2018 at 19 h 19 min Répondre
  2. Vanessa 01/10/2018 at 20 h 26 min Répondre

    Je suis comme qui dirait une « lectrice de l’ombre », autant ici que sur Insta où je lis mais ne commente pas souvent, mais là, j’ai forcément envie de te laisser un petit mot.
    Il m’avait semblé comprendre, au vu de tes stories depuis quelques semaines, mais je n’avais pas osée t’embêter avec ça, c’est ta vie privée donc je respecte.
    Ce monday mantra est parfait, et je trouve que malgré la chose, tu réagit d’une jolie façon, en voyant le positif. Tu as bien raison, être entourée et vivre pour soi, c’est la meilleure chose à faire, il faut s’écouter et laisser du temps au temps. La suite viendra d’elle-même, quand ce sera le moment, j’en suis sure.

    • malohan 03/10/2018 at 15 h 50 min Répondre

      Merci pour tes mots ma belle ça me fait chaud au coeur ! Je t’embrasse

  3. INSTASOPHYE 01/10/2018 at 20 h 53 min Répondre

    Ma jolie tu as beaucoup d’en courage d’écrire ces mots aujourd’hui mais cela a dû te faire beaucoup de bien. Je n’ose imaginer la douleur que tu as vécu et que tu vis encore. Tu sembles si forte et courageuse et surtout merveilleusement bien entourée! Il est temps d’écrire une nouvelle page de ta vie, sûrement encore plus belle, je te le souhaite. Je t’envoie plein de bisous ma belle ♡
    Sophie

    • malohan 03/10/2018 at 15 h 51 min Répondre

      Oui j’ai la chance d’être entourée je me dis que c’est le principal. Je te remercie pour tes jolis mots ça me touche vraiment beaucoup ! Je t’embrasse et j’espère te voir très vite !

  4. Sarah 01/10/2018 at 23 h 40 min Répondre

    Bonjour malohan !

    C’est bien la première fois où j’ecris pour te donner mon avis.
    le fait que tu redoutes les réponses par ici me pousse à te rédiger ces quelques mots. N’ai crainte ! Ta démarche est profondément belle. Paratager avec nous cette épreuve est une initiative qui pour moi est thérapeutique ( ayant vécut une séparation toute fraîche Tout cela fait échos en moi) mais aussi remplie de bonté et de vulnérabilité profondément touchante. Tu viens de dévoiler les fonds de pensée qui font de toi une très belle personne : une jeune femme qui a ses combats et ses coups dur mais qui reste terriblement positive courageuse et indépendante: une vraie guerrière ! Il ne nous reste plus qu’a te souhaiter de continuer et à être Heureuse! tu n’es qu’au début de te vie , tout est possible !

    • malohan 03/10/2018 at 15 h 52 min Répondre

      pfiouuu merci pour ces jolis mots ma belle ça me touche vraiment beaucoup ! J’essaye de vous inspirer même dans les moments les plus durs de ma vie. Rien que pour ça je suis contente d’avoir eu la force de faire cet article. Je t’embrasse et merci encore !

  5. Marie BUSSOTTO 02/10/2018 at 8 h 06 min Répondre

    je t’aime,
    maman

  6. Pauline Maroussia P. 02/10/2018 at 9 h 45 min Répondre

    Tu es une belle personne, et c’est un bel article !

    La suite sera belle <3

    • malohan 03/10/2018 at 15 h 52 min Répondre

      Merci ma Pauline, merci d’être là et d’être toi ! Je t’embrasse fort à très vite

Leave a Comment




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.