Joyeux Halloween à tout le monde !

 

Article très spécial aujourd’hui où je ne vais pas parler de véganisme pour une fois mais plutôt de … la mort !

Et oui, car qui dit Halloween, dit veille de Toussaint, dit Fête des morts.

On va tout de même essayer de faire le tout dans la bonne humeur hein ^^

 

Je vais vous parler de ma propre expérience, en espérant aider le maximum de personnes vivant une situation douloureuse de deuil. C’est donc la première fois où je vais m’exposer autant.

 


 

Je suis rentrée en France après deux belles années passées au Québec mi-février. Je n’ai donc pas vu la dégradation spectaculaire de mon papy ses dernières années. J’ai eu un premier choc à l’hôpital. Quelques jours après, le 3 mars, il nous quittait. Cela va donc faire 8 mois, et je n’ai pas honte de dire que je ne m’en suis toujours pas remise.

Énormément d’émotions se sont bousculées en moi pour la première fois de ma vie, et cela a été assez compliqué à gérer dans ma vie de tous les jours.

 

 

Le deuil comporte 7 phases. Pour les avoir toutes vécues, j’ai décidé de vous les exposer ici :

 

1 – LE CHOC :

Une phase très courte, où l’émotion dominante est la sidération.

2 – LE DÉNI :

Un refus total de croire en l’information. Certaines attitudes vont être de continuer à mettre une assiette à table pour le défunt, de préserver sa chambre etc.

3 – LA COLÈRE :

Une attitude de révolte, aussi bien tournée vers soi que vers les autres. C’est dans cette phase où je me suis repliée sur moi, je suis rentrée dans une sorte de mutisme. C’est là où votre famille et vos amis vont avoir un rôle primordial. J’ai la chance d’avoir été très bien entourée durant cette période, tout le monde a compris cette distance, et malgré tout (et surtout mon humeur désastreuse), tous ont pris le temps de m’écouter pleurer, où juste passer un peu de temps avec moi pour tenter de me changer les idées. C’est réellement ce dont vous avez besoin pour passer ce cap. Vous allez passer par toutes ces émotions : reproches, dégoûts, dépression, remords (ouais tout ça!).

4 – LA TRISTESSE  :

Huit mois après elle est encore bien présente. Mon seul conseil ici sera: acceptez-la et lâchez prise.

5 – LA RÉSIGNATION :

Avec cette fameuse phrase que vous direz aussi : « c’est la vie » …

6 – L’ACCEPTATION :

J’ai enfin terminé cette phase, la plus difficile forcément. J’ai accepté ma peine, et aujourd’hui je ne garde que les bons moments passés avec lui. Je commence à me sentir mieux un peu plus chaque jour, et cela m’encourage.

7 – LA RECONSTRUCTION :

J’y suis également (d’où en grande partie la naissance de ce blog) ! Se reconstruire après un deuil nous amène à mieux se connaître. Je vois mon propre exemple, mais aussi celui d’une amie qui a vécu cette même situation il y a peu et qui réalise des choses extraordinaires aujourd’hui, dont elle ne soupçonnait pas la force il y a peu. Vous allez découvrir vos propres ressources, vos points faibles à travailler mais surtout vos points forts que vous allez reconnaître. Vous allez prendre conscience de votre propre existence.

 

 


 

 » La seule chose que nous apprend la mort, est qu’il est urgent d’aimer »,                           Eric-Emmanuel Schmidt

 


 

 

Mon papy était mon modèle depuis toujours. Il a vécu la guerre comme beaucoup et malgré tout il a réussi à garder une joie de vivre et un optimisme contagieux.

Je ne l’ai JAMAIS entendu dire du mal de quelqu’un, juger une situation, critiquer un de nos choix. Il savait m’écouter, et surtout me consoler. Il avait toujours cette parole : « sempre avanti », qui voulait dire à sa façon : « la vie en vaut la peine, ne prend pas tout trop au sérieux, contente toi des petites choses simples qui te font sourire, fait ce que tu aimes, ne regarde sur personne, soit juste et honnête, et tout ira bien ».

C’était un homme bon, juste et droit, d’une gentillesse incroyable, d’une empathie à toute épreuve, et surtout toujours avec son sourire si communicatif. Il aimait tout le monde, peu importe son âge ou sa renommée. Il était persuadé que les animaux avaient bien plus à nous offrir, et que préserver la nature était le devoir de chacun.

Il a été et reste mon modèle, le pilier de ma famille, et aujourd’hui je le fais vivre dans mon coeur et dans mes souvenirs au quotidien.

 

 


 

Pourquoi avoir décidé de faire ce #mondaymantra aujourd’hui ? Pour vous dire qu’en cette veille de fête des morts, il est important de se rendre compte que tout le monde part un jour. Arrêtons de nous apitoyer sur notre sort, ayons un peu plus d’empathie vis-à-vis des autres. Chacun de nous connaît la douleur et la tristesse, et c’est en puisant dans la force des autres qu’on arrive à se relever.

J’ai pu il y a quelques jours de cela, aider ma meilleure amie dans la perte de son grand-père. Cela m’a fait remonté pas mal de souvenirs douloureux certes, mais j’ai pu les mettre de côté pour l’aider du mieux que je pouvais. Je pense que c’est ce que mon papy aurait souhaité.

 

C’est grâce à lui que j’ai pris la décision d’ouvrir ce blog, de vous montrer qu’il est possible de devenir la personne que vous avez toujours rêvé d’être.

Vous aussi vous trouverez votre but, vous aussi vous êtes un exemple pour quelqu’un sur cette terre.

 

 


 

Puisez votre force dans ceux que vous aimez. À chaque moment un peu plus difficile après le décès de mon papy, j’ai puisé ma force dans les yeux de ma nièce et mon neveu (qui lui ressemble fortement d’ailleurs), mais aussi dans les souvenirs chaleureux remémorés avec ma soeur.

Mon mari (que mon grand-père aimait comme son petit-fils) m’a donné beaucoup d’énergie. Sans oublier ma cousine, ou ma tante, qui m’ont permis de continuer à parler de lui, à s’en souvenir.

 

Demain pensez à toutes les personnes que vous avez malheureusement perdu, faites en sorte qu’ils ou elles soient fiers de vous.

 

 


 

« Je voulais parler de la mort, mais la vie a fait irruption, comme d’habitude »,

Virginia Woolf

 


 

Je termine par ces jolis mots de Virginia Woolf, il est important de vivre pleinement, sans trop se poser de questions. Il est important d’être généreux, honnêtes, et heureux. Il est important de soutenir ceux qui en ont besoin. Il est important de dire à nos proches combien on les aime.

 

Je vous souhaite un très beau lundi d’Halloween,

que vous soyez en famille, ou entre amis.

 

 

#LOVE

 

Written by malohan

    4 commentaires

  1. Auriane 31/10/2016 at 19 h 34 min Répondre

    J’aimerai tellement savoir dire que je ne comprend pas. Mais je comprend trop bien depuis bientôt 21 ans… Courage ma belle.

    • malohan 31/10/2016 at 19 h 37 min Répondre

      @auriane Merci pour ton joli mot ma belle. De gros bisous <3

  2. Manoa KA 01/11/2016 at 14 h 26 min Répondre

    Très bel article Manda …et très beaux proverbes

    • malohan 07/11/2016 at 14 h 56 min Répondre

      @manoa-ka merci beaucoup ma belle, c’est gentil gros bisous

Leave a Comment