Quel beau #mondaymantra aujourd’hui … et quelle galère aussi !

Mais qui ne s’est jamais posé cette foutue question ?!?!

Je dirais que vers mes 25 ans j’ai commencé réellement à me poser des questions sur le fameux sens de ma vie. Certains diront que ça fait tard, d’autres diront que ça fait tôt !

La réponse à cette question est unique pour chacun d’entre nous, et c’est ça que je trouve le plus fabuleux.

Certains trouveront réponse à cette question dès le plus jeune âge, à travers leurs métiers : médecin, pompier, artiste, professeur de Yoga …, à travers leurs passions : les voyages, le sport, l’art, le divertissement …, ou encore à travers leurs aspirations, comme construire une famille ou avoir une maison.

Pour ma part, du haut de mes 25 ans, j’ai eu une révélation … et toutes les galères qui vont avec du genre : pourquoi suis-je sur terre ? je ne fais rien de ma vie ? j’ai loupé ma vie ? je suis trop vieille, c’est trop tard ? j’ai pas de rêvesblablabla … 

Et du coup j’ai déménagé au Québec ^^

Là bas je n’ai pas plus eu de réponses qu’en France … Pourtant j’en ai lu des articles à ce sujet, je me suis beaucoup documentée, j’ai suivis les conseils de coachs reconnus internationalement, dont ma mère ^^

Mais rien à faire, tout était flou, voir carrément noir ! Et c’est seulement ces derniers mois où tout est devenu clair … à l’aube de mes 30 ans.

Comment faire pour y voir ?

Se connaître. Et pour cela, prendre le temps de s’écouter, de passer du temps avec soi-même et avec les gens qu’on aime, de découvrir ce que l’on aime faire.

Encore une fois, c’est un peu injuste car pour certaines personnes ça vient de suite, et pour d’autres ça peut prendre des jours, des mois, des années …

N’ayez pas peur de vous accorder des temps rien que pour vous, et surtout méditer ! Encore une fois la méditation m’a permis de réentendre mon intuition (j’ai déjà fais quelques articles à propos de l’intuition d’ailleurs). J’ai pu la suivre avec le coeur léger car je sais que notre intuition nous guide vers le meilleur. C’est la seule qui sait ce que nous souhaitons réellement.

C’est ainsi que j’ai finis par ouvrir ce blog, par déménager sur Bordeaux et par me lancer dans ma formation de sophrologie (entre autre). Le fait de ne plus consommer de produit issus des animaux également. Je suis fière des positions que je prend, et des actions que je mène en leur faveur, et envers la planète.

 

 

Y a-t-il une réponse ?

Je pense que cette question : quelle est le sens de ma vie ? l’être humain se la pose depuis la nuit des temps. Et la solution est justement d’accepter qu’il n’y a pas vraiment de réponse.

Pour ma part, j’ai étais éclairé lorsque ma nièce et mon neveu sont venus au monde. J’ai pu trouver une place bien à moi. Je « servais » enfin à quelque chose. Je ne sais pas si cela me fera pareil le jour où j’aurai moi-même des enfants, mais pour eux deux je suis devenu un exemple, un modèle, et avant tout leur marraine.

Je me suis de suite demandé quel genre de personne je voulais être à leurs yeux. Sans me mettre de pression aucune, les choses se sont faites progressivement.

Aujourd’hui, si je dois répondre à cette question c’est simple : Je veux être là pour ma famille et mes amis, mais aussi pour ma belle communauté qui ne cesse de grandir au fil des semaines. Je veux vous montrer que nous ne sommes jamais seul, et que nous vivons tous la même chose, à un moment ou un autre de nos vies. Et surtout je veux être là pour moi, devenir peut être un peu plus égoïste … pour mieux gérer mon énergie que j’ai souvent laissé de côté.

Je veux pouvoir m’épanouir dans mes pratiques quotidiennes aussi bien dans la musculation qu’à travers le Yoga. Je souhaite être disponible pour les gens qui m’entourent mais aussi pour moi. Faire des choses que j’aime, le faire bien et tous les jours !

Et surtout découvrir, voyager, rencontrer … me dépasser, tenter de nouvelles expériences, faire face à l’inconnu. Car je peux vous affirmer que ce n’est pas en restant chez nous, bien à l’aise dans notre zone de confort, en côtoyant toujours les mêmes personnes, du même milieu social, à regarder les mêmes divertissements, et en faisant les mêmes sorties le week-end que nous pourrons découvrir quel est le sens de notre vie. La routine donne un cadre, mais la routine tue à petit feu !

Enfin, je dirais que le côté magique de cette question et que sa réponse ne cesse d’évoluer. Votre vision du sens de votre vie ne sera pas la même à 15 ans (sortir avec Vincent), qu’à 25 ans (faire le tour du monde), qu’à 30 ans (devenir sophrologue), qu’à 40 ans etc ….

Le plus important est de s’écouter SOI, et de foncer pour y arriver, car personne ne le fera pour nous !

Je suis curieuse d’avoir votre avis sur la question, alors n’hésitez pas à me le dire en commentaire 🙂

Je vous souhaite une belle semaine,

#LOVE

Written by malohan

    2 commentaires

  1. Marion 07/08/2017 at 14 h 58 min Répondre

    Je suis en plein dans cette période… Je ressens l’envie de m’accorder plus de temps pour découvrir ce qui me fait réellement vibrer. A la fois volontaire mais complètement paumée. Ne sachant pas par où commencer. Alors oui, je traîne dans mon petit confort et je finis par culpabiliser d’avoir encore perdu du temps. Et puis, je n’ose pas. Je suis du genre à me mettre des barrières pour des détails, je m’empêche toute seule d’avancer en fait… Enfin bref, je me suis bien épanchée là haha. Tout ça pour te dire merci pour cet article. Cette lecture m’a reboostée, je vais me bouger le popotin. Merci !!

    C’est un réel plaisir de parcourir ton blog si sincère et tout plein de bons conseils.
    Gros bisous

    • malohan 07/08/2017 at 17 h 51 min Répondre

      dis toi que tu ne perds pas du temps étant donné que c’est pour essayer de trouver ta voix … et nous passons tous par là, il est difficile de se connaitre, de découvrir nos talents, nos passions … tu vas les découvrir en prenant impérativement du temps pour toi, pour essayer de nouvelles choses! Pour ce qui est de te mettre des barrières je te conseille de travailler sur tes croyances limitatrices du style : j’y arriverai jamais, il est trop tard, les autres sont meilleurs etc … travaille dessus, essaye de comprendre pourquoi elles sont là, et tourne les en positif ! Merci pour ton petit mot et n’hésite pas 😉 gros bisous courage !

Leave a Comment