La semaine passée nous avons pu travailler sur nos différentes émotions à travers ces deux étapes: repérer nos émotions telles la colère, la tristesse, la peur mais aussi la joie, et comprendre ces dernières, pourquoi elles sont là, et en quoi elles peuvent nous aider.

Cette semaine nous allons passer à l’action. Vous allez pouvoir vous libérer d’un poids, croyez-moi.

On va y aller en étapes également, un pas après l’autre, et un jour à la fois.

 


 

1- Exprimer nos émotions

 

 

Dans le monde actuel, nous sommes en perpétuel interaction avec les gens qui nous entoure. Sachant que la communication est une notion très complexe et personnelle, elle entraine régulièrement des conflits émotionnels et tout ce qui va avec !

J’ai une question, et une seule, à vous poser : devez-vous SUBIR les réactions des autres ? 

La réponse est NON : vous êtes le seul ACTEUR de vos relations. Vous n’êtes pas responsable de son comportement, on est d’accord, mais vous êtes responsable de ce que vous allez en faire !!!

C’est quand même fou le nombre de personnes qui peuvent ruminer des choses pendant des jours, voire des mois, voire même des années, jusqu’à s’en rendre malade !

Et c’est une décision que nous pouvons tous prendre : arrêter de subir et exprimer ses émotions !

La seule et unique question à vous poser est : « qu’est-ce que je ressens? » 

Comme je le dis depuis toujours, votre intuition ne vous trahira JAMAIS, écoutez là !

Oser dire votre ressenti est la première étape vers cette libération émotionnelle.

Que vous soyez mécontent, affligé, tourmenté, angoissé, agacé, révolté, déprimé … dites le ! Ce que la personne concerné en fera ne vous appartient pas, mais vous êtes seul maitre de votre communication et de vos émotions.

 

2- Se connecter à nos besoins :

 

 

Lorsqu’on se déconnecte de nos besoins, on dit adieu à notre bien-être. C’est scientifique ! On a ainsi du mal à faire des (bons) choix, on s’enferme dans une vie qui ne nous plait pas …

Et du coup, je vous le donne en mille : au lieu d’agir en fonction de nos besoins (que nous finissons par ignorer complètement), nous agissons en fonction du besoin des AUTRES !!! Et forcément bah on attend des autres qu’ils en fassent de même ! (sinon c’est pas juste !)

Bien entendu, sur ce mode de fonctionnement nos besoins ne sont JAMAIS satisfaits et nous mettons alors tout sur la faute des AUTRES !

Le fameux : « c’est toujours les mêmes qui ont de la chance », « ben oui elle a pu partir vivre à l’autre bout du monde elle », « j’ai toujours des problèmes d’argent », « je ne peux pas me payer ses vacances », « elle aurait pas du m’acheter un si gros cadeau pour Noël », j’en passe des vertes et des pas mûres …. (je suis sûre que vous avez tous une connaissance qui est dans ce schéma là, hein?) !

Or les besoins des uns (partir vivre à l’autre bout du monde, ou s’acheter une ferrari pour ses trente ans) ne sont pas les mêmes que ceux des autres (acheter une ferme dans les Landes, ou se marier à Las Vegas) !!! Et c’est tant mieux car nous sommes tous différents !

 ⇒ Lorsqu’une émotion négative apparait elle traduit simplement un BESOIN non SATISFAIT ! ⇐

 

 

Alors forcément pour pouvoir satisfaire nos besoins, il faut déjà savoir les reconnaitre :

  1. Les besoins primaires : en gros notre survie : boire – manger – dormir ! (certains ne se contentent que de ça dans la vie d’ailleurs ^^)
  2. Les besoins de sécurité : une maison – un job – une voiture – une banque
  3. Les besoins de communication : avoir une famille – un réseau – une appartenance – un groupe
  4. Les besoins de reconnaissance : LE PIRE ! qui donne l’impression d’avoir de la valeur

Il en existe une multitude d’autres : besoin de parler, de respect, d’organisation, d’équité, de justice, de repos, de créativité, d’épanouissement, d’amour, de protection, de confiance etc etc !

 

Cette semaine, faites ces deux exercices :

 ∇  Listez vos besoins primaires/de sécurité/de communication et de reconnaissance.

 ∇  Veillez à ce qu’ils soient tous satisfaits.

Vous allez de suite vous sentir apaisé, et au fil du temps épanoui ! Et oui, non seulement vous arrêterez de vivre selon les besoins des autres, mais en plus vous allez commencer à satisfaire vos propres besoins !

Votre entourage vous fera certainement quelques reproches du style « t’as changé » ^^

Et cela voudra dire que vous êtes sur la bonne voix !!!! 🙂

Bonne semaine à tous (je pars continuer à profiter de ce petit jour férié qui fait le plus grand bien ^^)

#LOVE 

 

Written by malohan

Leave a Comment